Avenir de la pêche artisanale et gestion du bar

Bar 1bar2

Publié dans Environnement, Gestion des pêches | Laisser un commentaire

« Pêcheurs du monde » huitième : le monde a besoin des pêcheurs artisans…

pêcheurs du mondeComment une famille dans un village de pêcheurs tente-t-elle de survivre après les destructions causées par un typhon ? (film « Taklub » du chef de file du cinéma philippin Brillante Mendoza, prix Chandrika Charma par les 2 jurys). La pêche à la baleine sur les îles Féroé n’est-elle pas une gestion durable d’approvisionnement en viande ? Faut-il que les îliens importent des animaux tués ailleurs ? (film « L’archipel » de Benjamin Huguet, prix Mention Spéciale du Jury des professionnels). Au Gujarat, à proximité de la frontière du Pakistan,  des familles indiennes récoltent du sel en plein désert, pendant 8 mois de l’année; une vie hors du temps, tandis que les camions et les avions qui sillonnent le sable et le ciel nous rappellent que nous sommes au 21e siècle… (film « My Name is Salt » de Farida Pacha, prix Jury Jeune, catégorie long-métrage). Des familles de pêcheurs du Delta du Danube, après avoir survécu aux lourdeurs du communisme, doivent affronter la dictature de la  protection de la Biosphère ».  » C’est ça la démocratie ? » s’interrogent-ils (film « Dialogues de Marais » de Idilgo Zonga Plajas, prix du Festival catégorie long-métrage Jury des professionnels).

Huit films campent les enjeux en Méditerranée : le choix du tourisme va-t-il faire disparaître la pêche ? (film « Paysans de la mer, paraules de pescadors » sur la Côte vermeille, de Bernard Arnaud). Et si après l’industrialisation à outrance, une autre vie de la biodiversité était possible ?  (film « Montre moi ton étang » del’association Le Gobie, à propos de l’Etang de Berre). Le film d’investigation « Le thon, la brute et le truand » de Vincent Maillard démonte la puissance de la pieuvre japonaise pour s’emparer des thons de la Méditerranée, tout en lançant un autre regard sur la pratique de la matanza sicilienne…

L’évènement ciné-choc qui marque cette  édition est, sans conteste, la projection en avant première d’ « Océans, la voix des invisibles » de Mathilde Jounot :  une enquête sur la supercherie des ONG américaines environnementalistes qui sont financées, par le biais de fondations, par des sociétés industrielles et financières qui veulent privatiser les océans ! Continuer la lecture

Publié dans L'encre de mer | Laisser un commentaire

« Océans, la voix des invisibles », un film édifiant

Océans la voix des invisiblesArticle du Marin du 17/03/2016

Rendez-vous pour la première diffusion TV ce jeudi 24 Mars à 20H45 sur les chaines Tébéo, TVR et TébéSud *

 » Édifiant, le film d’investigation Océans, la voix des invisibles, de Mathilde Jounot, montre les motivations troubles des ONG environnementalistes se positionnant pour la sauvegarde des océans et des poissons. Diffusé en avant-première le mercredi 16 mars lors du festival de films Pêcheurs du monde, il passera le jeudi 24 mars sur les chaînes bretonnes Tébéo, TébéSud et TVR.

Point de départ, la disparition des espèces marines et la situation dramatique des mers largement dénoncées par ces ONG. « Si c’est pour dire ces conneries… », s’emporte Robert Bouguéon, l’ancien pêcheur, tournant court à son interview sur les quais de Saint-Guénolé. Les messages alarmistes sont balayés par d’autres pointant la drastique diminution de la pression de pêche en tout cas en Atlantique nord-est, en effet surexploité jusqu’au début des années 2000, et la reconstitution en cours des stocks de poissons.

Ce documentaire montre que derrière des positions environnementalistes se cachent de grands enjeux financiers. En quelques clics sur internet et extraits de leurs discours, il ne faut pas chercher bien loin pour voir les liens directs entre les entreprises transnationales privées, les banques et les ONG. Ni leurs mécanismes d’influence ni leur mode opératoire en investissant dans la conservation des océans pour en retirer un bénéfice maximal, grâce à la compensation et à l’extraction d’autres ressources qu’halieutiques. Via, par exemple, le rachat de dettes de pays en voie de développement contre la mainmise sur de grandes aires marines protégées.

Déficit de démocratie

Mais surtout, la réalisatrice met le doigt sur un gros déficit de démocratie…. »

Lire la suite Continuer la lecture

Publié dans Environnement, Festival "Pêcheurs du monde", Pêche: Gestion, Politique | Laisser un commentaire

Concurrence et conflits à propos de la pêche et des cultures marines sur le littoral méditerranéen français

Les mesures politiques impulsent des dynamiques économiques, soient des formes d’échanges, qui présupposent et renforcent des formes territoriales spécifiques (physiques, sociales, économiques). Concernant le secteur de la pêche et des cultures marines méditerranéennes, en 1992, lors de la rédaction de cet article, la gestion européenne est encore balbutiante. Par contre, le productivisme centralisé a déjà fortement modifié le littoral avec le développement de zones spécialisées, relativement exclusives et les formes de concurrence et de conflit propres à ce secteur évoluent…

Article paru in Revue de l’économie méridionale Université Montpellier I 1992 3 vol 40 n°159, présenté à un Séminaire FAO sur l’aquaculture et  l’environnement en Méditerranée à Bordeaux en mars 1992 

Continuer la lecture

Publié dans Environnement, La prud'homie, Pollution | Laisser un commentaire

Pour les adeptes du panga et du surimi…

panga 1 panga 2

Publié dans Gastronomie | 2 commentaires

Rencontre avec Henry Augier : ses livres dédicacés à Marseille le 17 mars

Augier Henri 1 Augier Henri 2

Publié dans Biodiversité, Boues rouges, Pollution | Laisser un commentaire

Fuite ALTEO – Communiqué de presse

Fuite Altéo Communiqué de presse

Publié dans Boues rouges, Pollution | Laisser un commentaire

Revue de l’Encre de mer N° 37

Dans l’infiniment petit comme sur les océans du globe,
dans les méandres du passé jusqu’aux mots prononcés,
se fraye notre avenir.

- « Dans l’infini d’une goutte d’eau, nos futures protéines » de Pierre Mollo

- « Le sixième continent » de Yan Giron

- « Le passé… un terreau » de Soizic Mollo

 

Publié dans L'encre de mer | Laisser un commentaire

Le sixième continent

Peinture Beate Ketterl-Asch

Peinture Beate Ketterl-Asch

Revue de l’Encre de mer N°37

« En septembre 2012, je suis alerté par un fort lobbying sur la privatisation des droits de pêche en Europe. Qui sont ces gens-là ? Sur internet, je trouve la liste de ces bénéficiaires et je vois que 30 millions de dollars ont été alloués à des ONG, principalement anglo-saxonnes, pour des actions de communication et de lobbying sur la réforme de politique commune des pêches (PCP). Trente millions de dollars, c’est quand même une somme ! Avec deux, trois collègues, on regarde de plus près et on s’aperçoit qu’Oak fondation, c’est un peu la partie émergée de l’iceberg, d’autres fondations américaines participent à ce mouvement de financement. Au total, on identifie 70 millions de dollars consacrés par ces fondations à du lobbying sur la réforme de la PCP, sachant que ces financements sont issus essentiellement de deux ou trois poches. Les bénéficiaires sont regroupés dans plusieurs collectifs organisés par la fondation Pew. Celle-ci finance la communication, la coordination des messages. En enquêtant sur cette fondation, on s’aperçoit qu’elle a un passif aux USA où elle a déjà fait ce type de lobbying, lors de leur réforme de la politique des pêches en 2006. Ce lobbying a commencé dans les années 1997-98. Ce qui est impressionnant, c’est de voir que 300, 400 – voire même 600 millions de dollars lorsqu’on agrège toutes les sources de financement (y compris les sommes versées par ces fondations à Greenpeace ou au WWF) – sortent pratiquement de 3 poches, celles de trusts américains. Continuer la lecture

Publié dans Environnement | Laisser un commentaire

Dans l’infini d’une goutte d’eau, nos futures protéines !

Auricula complexa, diatomée, phytoplancton, photo Maurice Loir

Auricula complexa, diatomée, phytoplancton, photo Maurice Loir

Revue de l’Encre de mer n°37

« Parler du plancton est toujours difficile parce qu’il est invisible, ce n’est pas comme parler des dauphins, des baleines, des thons que l’on voit ! Je vous ai mis du plancton en images pour pouvoir partager avec vous cette émotion qui surgit, quand on le voit pour la première fois. Tout à l’heure, nous avons fait une pêche dans le port de Sanary et j’ai été émerveillé de voir le résultat. Pourtant, ça fait 40 ans que j’observe le plancton au microscope et, à chaque fois, je suis très ému de voir ces petits êtres qui sont là, depuis plus de 3 milliards et demi d’années, et qui vont rester encore longtemps. Continuer la lecture

Publié dans L'encre de mer, Plancton | Laisser un commentaire