Les actualités du Collectif Pêche et Développement

Du 18 au 22 août 2008

- France : La langoustine en 10 questions - Accord de pêche UE- Secheylles - Sierra Leone : Des pêcheurs harcelés - Inde : MSC envisage de certifier la pêcherie de sardines du Kerala - Indonésie : La hausse du prix du gasoil laisse les pêcheurs sur la plage - Mer mourantes - Ecolabel : Le MSC s'impose

France : La langoustine en 10 questions

L’association du grand littoral atlantique (Aglia) vient de publier une petite brochure de 4 pages sur la pêcherie de langoustine du golfe de Gascogne, présentée comme « un exemple de gestion responsable de la ressource ». Très pédagogique, ce document répond à 10 questions de base que peuvent se poser les néophytes. Elle est avant tout destinée à répondre aux interrogations des intermédiaires et des distributeurs.

Source : Philippe Urvois,
Le Marin, 15 août 2008
[Voir Aglia

Plaquette suite

Accord de pêche UE- Secheylles

L’Accord de Pêche UE/Seychelles est le plus important accord thonier de la Communauté avec un pays tiers, tant en terme de tonnage de référence que de contrepartie financière, et constitue un élément essentiel pour la cohérence et la viabilité des autres accords thoniers que la Communauté a conclus avec d’autres pays de l’Océan indien (Madagascar, Comores, Maurice, Mozambique). La proposition de la Commission vise à modifier le protocole annexé à cet accord. Les possibilités de pêche et les éléments fondamentaux de l’accord restent inchangés; elles maintiennent 40 licences pour les thoniers senneurs français (17), espagnols (22) et italiens (1), et 12 licences pour les palangriers de surface français (5), espagnols (2) et portugais (5). La Commission propose toutefois d’augmenter le tonnage de référence de 55 000 à 63 000 tonnes. La contrepartie financière annuelle, quant à elle, passe de 4 125 000 euros à 5 355 000 euros. L’accord modifié est entré en vigueur le 24 juillet 2008.

Source : Parlement européen, 8 mai 2008, 14 août 2008
Voir Article

Suite

Sierra Leone : Des pêcheurs harcelés

Dans le Nord de la Sierra Leone, un commandant de la Marine responsable de l’île Yeliboya a cherché à extorquer de l’argent à des pêcheurs en kidnappant leurs captures ou leurs engins de pêche. Le gouvernement sierra-leonais a alors été alerté de ces pratiques. Puis, de nouveau, le Conseil municipal vient d’augmenter arbitrairement les licences de pêche de 100 % juste au moment où les ressources se raréfient. Certains pêcheurs ont été battus et menottés. Nous ne pouvons tolérer ces pratiques et tenons à faire circuler cette information.

Source : Thomas F. Spencer, Coordinateur national,
Slafu Organisation, Sierra Leone, 18 août 2008

Inde : MSC envisage de certifier la pêcherie de sardines du Kerala

Des experts du MSC se sont rendus au Kerala, petit état de la pointe sud de l’Inde, pour rencontrer les pêcheurs, les armateurs et les représentants de l’Etat et du gouvernement fédéral. MSC a en effet conclu, après une enquête sur différentes pêcheries indiennes, que cette pêcherie de sardines et de calmars était la plus durable. Auparavant une journée de formation avait réuni des représentants de pêcheurs, des exportateurs de produits de la mer, et des fonctionnaires de l’Etat et du gouvernement fédéral, afin de répondre à toutes leurs questions concernant le processus de certification.

Source : Traduit de Samudra Alert News, 18 août 2008
INFOFISH

Indonésie : La hausse du prix du gasoil laisse les pêcheurs sur la plage

De nombreux pêcheurs traditionnels à Sukaraja et Bandarlampung ont abandonné leur bateau depuis 6 mois parce que le gasoil est trop cher, d’autant plus qu’ils doivent souvent l’acheter à un prix supérieur au tarif officiel. D’après une organisation travaillant avec des pêcheurs dans des îles isolées, environ 3000 pêcheurs ne sortiraient plus en mer depuis les premières augmentations du gasoil en juillet l’année dernière. Elle impute la pénurie de carburant à des détaillants et à des pêcheurs de Lampung qui font des stocks. A Lampung, de nombreux pêcheurs se sont reconvertis en ouvriers ou conducteurs de pousse-pousse et ont émigré à Tangerang ou Jakarta.

Source : Oyos Saroso H.N.,
Traduit de Samudra Alert News, 15 août 2008
The Jakarta Post

Mer mourantes

Les océans sont menacés de se transformer en déserts liquides, par la faute de l’activité humaine. La surpêche est la cause la plus voyante de cette grande vidange de la vie marine. Mais un autre phénomène délétère, plus discret, monte en puissance : l’eutrophisation, qui prive les eaux d’oxygène. Aujourd’hui, plus de 400 zones côtières dans le monde étouffent, ainsi que le décrit une étude publiée dans la revue Science du vendredi 15 août. A l’origine de ces asphyxies océaniques, on trouve une nouvelle fois l’homme, via ses eaux usées, ses rejets industriels dans les fleuves, la pression de son tourisme sur les côtes et surtout ses engrais. Pour faire bonne mesure, on pourrait ajouter à ce sombre tableau les effets à venir du réchauffement climatique. Le temps semble par conséquent venu, tant pour l’avenir des terres qui s’épuisent que pour celui des mers qui se vident, de reconsidérer certaines pratiques de l’agriculture intensive. Vingt sites sont frappés d’eutrophisation en France, principalement des estuaires et des lagunes côtières.

Source : Le Monde, 16 août 2008

Voir Article

Suite

Fin

Ecolabel : Le MSC s’impose

Alors que l’Union européenne et la France ne semblent pas encore avoir de doctrine bien affirmée sur les écolabels, celui du Marine Stewardship Council (MSC) est en train de s’imposer sur le terrain, au niveau international. Selon l’organisation, près de 5 millions de produits de la mer (dont 4 millions de poissons) seraient déjà certifiés ou en cours de certification. Cela concerne 26 espèces et 1600 produits. 31 pêcheries auraient déjà obtenu le label MSC et près de 120 seraient engagés dans cette démarche. En 2009, 80 % de la production écossaise de langoustine devrait être certifiée MSC. Et en France ? La conserverie Chancerelle, basée à Douarnenez, affiche le label MSC sur certaines conserves de thon blanc à l’huile d’olive (marque Connétable). Ce thon blanc a été pêché dans le Pacifique par des ligneurs américains de San Diego.

Source : Philippe Urvois,
Le Marin, 15 août 2008

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Collectif Pêche et Développement. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>