TV5 Monde 9/01/09

Le mélange des masses d’eau dans l’Atlantique Nord a repris « de façon inattendue »

Un phénomène essentiel dans l’équilibre du climat planétaire, le mélange en profondeur des masses d’eau dans l’Atlantique Nord, a repris « de façon inattendue » au cours de l’hiver 2007-2008, a constaté une équipe scientifique qui publie ses travaux en ligne dans la revue Geoscience.
Ce phénomène, la « convection profonde », qui contribue à la redistribution de la chaleur entre les régions polaires et équatoriales, a été observé jusqu’à 1800 m dans la mer du Labrador et 1000 m dans celle d’Irminger, des « niveaux jamais atteints depuis 1994″…
« Cette reprise est inattendue car depuis plusieurs années le mélange atteignait des profondeurs nettement moins importantes », comprises entre 2001 et 2007 entre 700 et 1100 m, « ce qui pouvait être considéré comme un signe du réchauffement climatique », a souligné l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer)…
Les échanges de chaleur entre l’océan, l’atmosphère, les vents d’Ouest et le courant Nord-Atlantique, extension septentrionale du Gulf Stream, contrôlent le climat européen. Par ailleurs, le courant Nord-Atlantique est un des principaux éléments du tapis roulant océanique qui redistribue la chaleur entre les zones polaires et équatoriales.
Enfin, a noté l’Ifremer, « le processus de convection profonde contribue au stockage en profondeur et pour des centaines d’années du CO2 atmosphérique »…
Cette entrée a été publiée dans Evolution climatique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>