Nice Matin 2 janv 2009

Au Cros, la prud’homie de pêche n’a rien de folklorique

L’institution est aussi ancienne qu’elle est méconnue du grand public. Pourtant elle constitue une corporation unique sur le littoral Français : la prud’homie de pêche de Cagnes vient d’élire ses représentants. Ils sont 4, dont 1 suppléant, et font respecter la loi, ou règlent les différents entre pêcheurs, de l’embouchure du Var, au chemin des Groulles, à Villeneuve-Loubet.

A leur tête « Titou » Garzio, le premier prud’homme, puis Antoine Saïssy, le 2e prud’homme, Daniel Cosolino, le 3e et Patrick Luca, le suppléant…

Autrefois, on était plus de 80 pêcheurs…

On est là pour régler les litiges avec les plaisanciers et entre les pêcheurs. On décide des tours pour aller poser les filets dans les endroits où il y a du poisson » raconte M. Garzio.

D’ici ce printemps, la prud’homie va également entrer en contact avec les mairies pour évoquer le balisage en mer. « L’été, c’est là où il y a le plus de problème avec les plaisanciers qui ne font pas attention à nos filets. Ils s’amusent. Nous, on travaille ! »

Cette entrée a été publiée dans Dans les médias. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>