Actualités du 12 au 16 janvier 2009

- France : Une réactualisation des listes électorales contestée - France, Méditerranée : L'algue tueuse détruit les filets des pêcheurs cannois - La "Marine Management Organization" pourrait devenir "la référence" au Royaume Uni - Burkina Faso : Micro-projet "Aménagement des pêches artisanales - RDC : Pêche interdite sur le lac Kivu - Les Russes contrôlent les installations argentines d'exportation de produits de la pêche - L'aquaculture peut rapporter gros si elle est pratiquée de manière durable

France : Une réactualisation des listes électorales contestée

Habituellement, avant les élections professionnelles, les marins recevaient chez eux un avis d’inscription sur les fiches électorales. D’une élection à l’autre, ces fiches étaient réactualisées par les Affaires maritimes. En 2009, changement de méthode. Chaque marin devait lui-même vérifier qu’il était correctement inscrit. Le délai pour se déplacer au siège de la commission électorale pour procéder aux rectifications était court : les listes initiales ont été présentées le 15 septembre, la date butoir pour les corrections étant fixée au 31 octobre. Résultat ? « De nombreux marins ne seront sans doute pas inscrits sur les listes électorales. » « A Dieppe, des élus du comité local n’étaient même pas inscrits sur les listes. Ils sont pourtant armateurs depuis de nombreuses années et leur situation n’a pas changé. C’est fort… et inquiétant ».

Source : Philippe Urvois,
Le Marin, 9 janvier 2009

France, Méditerranée : L’algue tueuse détruit les filets des pêcheurs cannois

Pendant les tempêtes de décembre dernier les pêcheurs de la prud’homie de Cannes ont été bloqués plus de dix jours au port. Et quand ils ont repris la mer, une mauvaise surprise les attendait. Sous l’effet de la tempête, les algues qui peuplent les fonds marins se sont détachées en masse et ont envahi les eaux. Phénomène saisonnier ordinaire si ce n’est que cette année les pêcheurs ont ramené dans leurs filets des quantités inhabituelles de Caulerpa taxifolia et de Caulerpa racemosa, les fameuses algues tueuses de biodiversité : « Il y en a partout ! Elles s’accumulent dans les creux et quand on remonte ça dans le filet, il éclate et il s’ouvre en deux. Les filets ne sont pas récupérables, c’est une perte sèche de 2 000 € à chaque fois ». Et quand la Caulerpa s’implante sur les fonds marins, ils deviennent vite stériles. L’algue forme une couverture compacte qui piège les sédiments et arrête la lumière. Le fond devient peu à peu inaccessible aux autres organismes. La biodiversité diminue et les poissons ne trouvent plus de nourriture. Pas de quoi rassurer les pêcheurs. Ni personne d’autre d’ailleurs.

Source : Pierre Valet,
Nice Matin, 13 janvier 2009

La « Marine Management Organization » pourrait devenir « la référence » au Royaume Uni

Le Parlement britannique étudie la loi d’accès aux côtes et aux eaux maritimes (Marine and Coastal Access Bill). Cette loi doit réglementer l’accès aux eaux du Royaume Uni au regard de projets aussi divers que les installations off-shore ou les zones de protection d’habitats naturels. Dans ce cadre, la « Marine Management Organization » devrait jouer un rôle central dans la gestion côtière intégrée en faisant le lien entre protection de l’environnement et pêche.

Source : NewEnergyFocus

Traduit de Samudra Alert News, 15janvier 2009

Burkina Faso : Micro-projet « Aménagement des pêches artisanales »

Un nouveau micro-projet de cours intitulé « Aménagement des pêches artisanales » est maintenant disponible en ligne. Ce cours a été développé par Pr Kabré T. André en partenariat avec l’Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso (Burkina Faso). L’initiative « micro-projet » s’inscrit dans cette démarche et vise à aider des enseignants du Sud à mettre en ligne tout ou partie d’un cours, dans une optique d’autoformation pour les étudiants.

Source : Agence Universitaire de la Francophonie, 9 janvier 2009

Cours en ligne

RDC : Pêche interdite sur le lac Kivu

Le lac Kivu sera fermé pour trois mois à partir du 30 décembre prochain. Cette décision des autorités locales inquiète les nombreux pêcheurs qui alimentent en poisson la ville de Bukavu et qui n’ont pas d’autre moyen de subsistance. Cette décision est prise pour faire face à la baisse de la production de poisson sur le lac Kivu. Les militaires des forces navales sont instruits de faire respecter cette décision en arrêtant les pêcheurs qui vont désobéir. Le poisson du lac Kivu est l’un des aliments de base pour les Bukaviens. Cette mesure n’occasionnera-t-elle pas la rareté et en même temps la montée des prix du poisson ?

Source : Joy,
Leki ya Bukavu, 10 décembre 2008

Les Russes contrôlent les installations argentines d’exportation de produits de la pêche

Une délégation des services de contrôle vétérinaire russe (Rosselkhoznadzor) est venue inspecter les installations d’exportation de produits de la mer à Mar de Plata, le plus grand port de pêche argentin. Les Russes ont contrôlé 3 bateaux et 22 usines de transformation. L’Argentine a exporté 17 790 tonnes de poisson vers la Russie en 2007 et 6 177 tonnes pendant le premier semestre 2008.

Source : Framing UK,

Traduit de Samudra Alert News, 13 janvier 2009

L’aquaculture peut rapporter gros si elle est pratiquée de manière durable

Des spécialistes affirment que l’aquaculture peut aider à améliorer les ressources halieutiques et produire un complément de nourriture, particulièrement dans des structures à petite échelle dans les pays en développement. L’aquaculture se pratique depuis des milliers d’années. Un des problèmes de l’aquaculture industrielle est l’invasion par des espèces importées, il suffit alors d’élever uniquement des espèces originaires de l’écosystème local. Elever des espèces en voie de disparition pourrait diminuer l’effort de pêche et peut-être aider à reconstituer les stocks de poisson sauvage.

Source : Véronique LaCapra, VOA

Traduit de Samudra Alert News, 14 janvier 2009

Fanny Brun

Cette entrée a été publiée dans Actualités, Collectif Pêche et Développement. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>