L’encre de mer n°20-21

De très belles contributions dans ce numéro : réflexions sur la gestion des pêches artisanales, témoignages de l’engagement des pêcheurs pour la préservation littorale, rencontre avec des pêcheurs au sud-Liban, récit d’une expérience surprenante et réussie sur les moyens de capture des pêcheurs… il y a 8000 ans ! Mais encore deux pages de photos de l’Association Bleue-passion sur l’intimité sous-marine d’espèces qui vivent en symbiose, et un nouveau tableau en pleine page de Beate Ketterl-Asch…

Au final un joli numéro, grâce à la participation bénévole de l’équipe de rédaction, et à tous ceux qui s’engagent dans cette action pour essayer d’imaginer une nouvelle forme de communication. Dans L’encre de mer, les orateurs ne sont pas forcément institutionnels, le langage parlé garde sa saveur, la compétence technique ou scientifique est reconnue et abordée simplement, la sensibilité et la dimension humaine sont présentes et s’expriment de diverses manières…

L’encre de mer prendra la place que vous voudrez bien lui accorder. Vous êtes de plus en plus nombreux à témoigner votre intérêt. Mais notre équipe n’est pas encore très étoffée, et les coûts de fabrication et frais d’expédition sont élevés. Vous nous aiderez en vous abonnant, en abonnant votre organisation, et en faisant connaître la revue. Et, bien-sûr,
n’hésitez pas à nous contacter si vous avez un sujet à abordez, une question, une information à relayer… ou même l’envie de publier un poème, une histoire, une recette, un tableau, une photo.

Le site internet de L’encre de mer -créé par Jean-Claude Hervé, et récemment perfectionné par Mike Tommasi- permet de suivre le fil de l’information sur la pêche et l’environnement, et de relayer la voix des pêcheurs sur le net.

Sommaire :

- Pêche de la langoustes au thys à Sanary

- Du forum international à Beyrouth à la petite pêche du sud-Liban

- L’observation du littoral par les pêcheurs artisans

- Le poisson flûte, un nouvel arrivant de la Mer Rouge

- Journée Mondiale des pêcheurs l’IPFM de La Seyne sur mer

- Des espèces marines en symbiose

- Une pêche « archéologique »

- L’onde savoureuse : langouste au four, saumonette à la tomate, aile de raie en friture, baudroie en brochettes, mulet froid en gelée en belle-vue

Cette entrée a été publiée dans Tous les numéros publiés. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>