La Prud’homie de La Ciotat dépose une plainte pour pollution auprès de la Gendarmerie maritime

Ci joint les photos des engins que les pêcheurs récupèrent dans leurs filets depuis quelques années dans la zone méditerranéennes comprise entre le Cap Sicié et l’ïle de Riou…

Il y a de quoi se poser des questions quant à l’impact sur le milieu , car après avoir décortiqué ces objets nous avons découvert des batteries au lithium, des circuits imprimés, des composants électroniques, des câbles électriques par centaines de mètres.Tout cela abandonné au fond.Compte tenu du grand nombre d engins remontés, il faut admettre que le fond en est farci.
D’après les Affaires Maritimes, il s agirait d’engins de la Marine.

La prud homie de pêche de La Ciotat demande plus d’information à ce sujet :
- A quoi ça sert ?
- Quel est l impact sur le milieu ?
- Est-ce légal d abandonner tout cela en mer ?

La Marine, si c est son oeuvre, se doit de montrer l’exemple .
Notre ministre J.L BORLO, nous a demandé, lors du Grenelle de la mer, de signaler les problèmes rencontrés sur, ou sous, le plan d eau.
C’est ce que fait aujourd’hui le conseil des prud’hommes en déposant une plainte pour pollution marine auprès de la gendarmerie maritime.

A quoi bon parler de protection d’un côté si l’on détruit de l’autre en toute impunité ?

Cette entrée a été publiée dans Gestion communautés pêcheurs. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>