Nice Matin 28/11/09

Sept récifs « nurseries » pour la zone marine protégée de Cagnes sur mer

« Nous voulons créer une pépinière de la mer. Cette quatrième zone marine protégée est un espace de protection des sols marins, de l’environnement et de la faune. Elle doit favoriser la protection et la reproduction des espèces. Les mouillages, la pêche et la plongée y sont interdits. »…

La réserve de Cagnes, qui couvre 9 hectares, va ainsi bénéficier de 850 m² de récifs artificiels immergés à 5 et 12 mètres de profondeur sur des fonds herbeux à proximité de l’herbier de Cymodocées (plantes marines protégées qui ont un rôle de nurserie)…

Cette zone marine protégée implantée à l’embouchure du Loup est gérée conjointement par le conseil général, la commune de Cagnes, la prud’homie de Cagnes et le comité local des Pêches maritimes et Elevages marins de Nice…

Une première zone maritime protégée avait été créée au large de Golfe-Juan. Des récifs artificiels ont été immergés il y 25 ans pour favoriser le repeuplement de la baie. Depuis, l’augmentation du nombre de poissons est spectaculaire. Deux espèces symboles de la Méditerranée y ont même fait leur réapparition : le mérou et la nacre… »

Avec cette création au large de Cagnes, le département des Alpes-Maritimes compte ainsi quatre zones marines protégées qui totalisent 134 hectares répartis entre Beaulieu, Cagnes, Roquebrune-Cap-Martin et Vallauris-Golfe-Juan.

Cette entrée a été publiée dans Autres exemples. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>