TV5 Monde 21/01/10

Kenya: un barrage éthiopien menace le lac Turkana

Les ressources de centaines milliers de Kényans vivant dans la région du lac Turkana (nord du Kenya) risquent d’être détruites par la construction d’un barrage hydro-électrique en Ethiopie sur l’un des principaux affluents du lac, a mis en garde mercredi une ONG écologiste…

La rivière Omo, qui prend sa source en Ethiopie, est l’un des principaux affluents du lac Turkana. A terme, trois barrages seront opérationnels sur son cours, avec deux autres centrales situées à 250 km au sud de la capitale éthiopienne Addis Abeba.

Deux ans seront nécessaires pour que se remplisse la retenue d’eau de Gilegel Gibe III, période au cours de laquelle la salinité du lac Turkana, non alimenté, augmentera considérablement, dégradant la biodiversité et menaçant l’économie locale, a affirmé une organisation écologiste kényane, les Amis du lac Turkana…

Près de 300.000 personnes vivent de la pêche et de l’élevage sur les rives du Turkana, plus grand lac de la planète situé en zone désertique. Des centaines de milliers d’autres habitants, agriculteurs et éleveurs, dépendent des crues annuelles de la rivière Omo pour leurs cultures ou l’alimentation de leurs bétails…

« Il n’y a pas d’avenir dans cette partie aride de l’Afrique pour l’électricité hydroélectrique »…

Cette entrée a été publiée dans Energie. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>