L'encre de mer n° 24-24

Collectif Pêche et Développement et la pêche artisanale sénégalaise

Depuis les années 80, des coopérations ont vu le jour entre pêcheurs de Bretagne et de Normandie et leurs homologues sénégalais, par l’intermédiaire des organisations professionnelles et du Collectif : des jumelages sont créés entre ports sénégalais et ports bretons et normands. En 2004, le Collectif aide à la mise en place de micro-crédits octroyés par le Crédit Mutuel du Sénégal (CMS) à des femmes transformatrices des produits de la pêche. Des informations sur la situation de la pêche au Sénégal sont régulièrement transmises par un correspondant autochtone. Alerté par la vague de pirogues qui tente de gagner les Canaries durant le courant de l’année 2006, le Collectif demande à son correspondant d’enquêter sur l’impact de cette émigration dans le monde de la pêche. Au vu de la situation, le Collectif s’investit dans un projet de réinsertion de jeunes pêcheurs rapatriés, grâce au soutien financier de ses partenaires et à la coopération du groupement d’intérêt économique des rapatriés de Cayar. Cette ville a des liens de coopération décentralisée avec Lorient. Par ailleurs, en 2007 et 2008, une aide est apportée aux femmes transformatrices des produits de la pêche, à Joal, pour le nettoyage de leur site de travail et la construction d’un four expérimental destiné aux produits de la pêche. Photo Alain Ponchon

Cette entrée a été publiée dans Partenariats. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>