Echanges provenço-sicilien avec des collégiens

Au menu : démarche Slow Food, pêche artisanale et labellisation de la brousse du Rove

- « Le plat que je préfère, c’est les lasagnes à l’aubergine faites à la maison » dit un collégien de Santa Téresa di Riva en Sicile,
- « Moi, c’est la soupe au pistou » enchaîne un collégien de Fuveau
- » D’après quels critères vos parents font les courses pour la maison ?  » demande Mike Tommasi de Slow-Food Provence
- « Le prix à cause de la crise mais, à côté de cela, mon père fait le jardin pour les légumes et les fruits car il dit que les produits du supermarché peuvent rendre malade… » renchérit notre collégien de Sicile,
- « Quelles espèces de poissons mangez-vous ? » demande Elisabeth Tempier de L’encre de mer. Les réponses venues des 2 rivages méditerranéens ne se font pas attendre : espadon, dorade, denti, sardine, rouget...
Malgré l’heure tardive et une journée bien remplie, ces élèves des deux rives réunis quelques jours, grâce au au Comité de Jumelageprésentation Slow Food, pêche et brousse du Rove à Fuveau le 14 mai 2012 de Fuveau, participent activement au débat sur la nourriture, la petite pêche artisanale, et la valorisation des brousses du Rove. Lucien Biolatto et Mike Tommasi parlent de la philosophie Slow Food et de notre responsabilité de consommateur. Elisabeth Tempier attire l’attention sur les produits de la pêche artisanale qui ne se révèlent qu’au moment même de leur débarquement :
- « Tu m’as emmasqué, je t’ai maudite toute la matinée !  » m’a dit d’une voix colérique le pêcheur auquel j’avais demandé des sévereaux (du chinchard) pour la dégustation de ce soir « A chaque hameçon j’avais un sévereau et pas une seule dorade rose ! « 
- « Quelles différences y a t-il entre des produits de la pêche et ceux de l’aquaculture ? »
De nombreuses réponses fusent, la principale étant que la majorité des espèces élevées est carnivore et que pêcher des poissons pour nourrir d’autres poissons, cela ne tient pas la route très longtemps. Elève t-on des lions nourris avec des troupeaux d’agneaux ?
Luc Falco, chevrier à Cuges les pins, conclue cette soirée-débat sur la démarche entreprise pour labelliser un produit de terroir de grande qualité, celui des brousses du Rove, un simple lait caillé issu d’une race caprine rustique qui compense son faible rendement par la richesse et le goût incomparable de son lait. A voir l’engouement avec lequel les élèves, mais également leurs professeurs et les quelques parents accompagnant, dégustent ces brousses offertes au moment du buffet, il semble que le message soit bien passé !

C’est dans le cadre de la fête de l’Europe 2012 que ces jeunes siciliens, venus passer quelques jours dans les familles fuvelaines, ont pu visiter de nombreux sites (Nice, Avignon et le Pont du Gard, Arles, les Calanques de Marseille, Aix…) et voir une exposition photographique sur la faune et la flore de Sicile et de Provence. Le séjour s’est terminé par une soirée orchestrale et chorale proposée aux habitants de Fuveau par nos jeunes invités et accueillants.

Avec les remerciements de L’encre de mer au membres du Comité de Jumelage qui ont organisé cette soirée bien sympathique et prometteuse pour l’avenir…

 

Cette entrée a été publiée dans Conférence, Dégustation, Slow Food. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>