Coup de mistral, fort vent d’est, pas d’poissons à quai, mangez des saint-jacques…

 coquille saint jacquesArticle de Terraeco.net du 18 mars 2013

… Depuis janvier, des tonnes de coquilles restent invendues. Les Français, crise oblige, les boudent. Or, la ressource est abondante. Les pêcheurs de la baie de Seine sont soumis à un règlement drastique pour la préserver : sept mois de pêche à raison de quatre marées par semaine. Mais ce sont ceux d’en face qui en récoltent les fruits. Britanniques et Irlandais ne sont pas soumis au même régime. Ils commencent plus tôt dans l’année, pêchent 24 heures sur 24 s’ils le souhaitent, sur des navires deux fois plus gros. Leurs bateaux sont équipés pour conditionner les noix qui seront vendues congelées… aux supermarchés français, dont 90 % de l’achalandage provient des îles britanniques… Citoyens, pour rétablir la paix, tous aux Saint-Jacques ! Fraîches !

Cette entrée a été publiée dans Commercialisation. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>