Il en est des vraies libraires comme des vrais restaurateurs…

Photo Sophie MartyContre vents et marées, sur la côte azurée où miroitent peuples et tendances, où faseillent moults cantines de Métro et distributeurs de presse marchande, il est pourtant, de vrais restaurateurs comme de vraies libraires qui nourrissent corps et âmes en passant par les voies du cœur et de l’esprit*. Nous vous avions déjà parlé du restaurant « Le pied de nez » au Castellet mais point encore de « La Galerie » de Sanary.

Tandis que Benjamin Lagorce perfectionne sans cesse son réseau de producteurs et cultive son jardin de légumes oubliés, Laurent, son chef cuisinier déploie son art pour magnifier les saveurs originelles. A l’ombre de leur galerie, Anne-Marie et Véronique Photo Sophie Martysuivent de près le cercle mouvant des écrivains pour dénicher, au milieu des « fabricants de livres », les vraies plumes, celles qui seront truculentes, émouvantes, poétiques, captivantes, dérangeantes, réconfortantes… La nuit, quand s’éteignent les lumières du magasin, elles lisent, parcourent, dévorent, emmagasinent des histoires, des ambiances, des mises en scènes et des styles qu’elles narreront, le jour venu, avec intuition et passion aux lecteurs à l’affût.

D’elle, on ne sait pas grand chose…

Derrière ses lunettes, deux yeux clairs vous contemplent.
Aucune antipathie, au contraire,
mais une attente, une patience infinie.
L’on pressent… une immense curiosité.
Elle vous scrute comme elle observe le monde :
ses fantasmes et tous ses personnages.
Elle vous regarde comme elle aborde un livre,
plaisir de découvrir ce qu’il cache, ce qu’il décèle.
Au hasard des échanges, de ses incitations à lire,
l’on perçoit tout pêle-mêle
son amour des chats, de la musique classique,
sa bouderie des écrits politiques, économiques,
sociologiques et autres « iques ».
L’art du roman, surtout, fait sa passion
mais elle ne dédaigne pas certaines philosophies
pourvu que l’écrivain soit truculent, épicurien
et qu’il fasse passer – comme elle à son chacun -
la jouissance de vivre, ça y est, le mot est dit !

Derrière ses lunettes, deux yeux clairs, pétillants
savourent, jubilent, exultent. Voilà elle a perçu,
en quelques bribes, de vous, ce que vous recherchez.
Déjà, elle s’élance en histoires, en poésie,
tout ce qui s’écrit danse dans ses yeux.

D’elle, on ne sait pas grand-chose,
et même l’on préfère, des fois qu’elle n’aurait pas
les mêmes goûts, les mêmes élans.
Chacun la veut pour soi et tout à son image.
Faire part de ses lectures est parfois plus intime
que de choisir de la lingerie fine.
Un brin coquette, on la devine aussi,
élégante sans imposer,
distinguée dans la manière,
à la fois douce, déterminée.
Ce respect pour elle-même et pour les autres,
c’est une sagesse, une ouverture,
avec noblesse son métier, c’est d’habiller l’esprit.

On aime sa délicatesse, on y revient
et on la remercie de ces heures pleines à dévorer,
intensément ou par a-coups, ce qui s’imprime,
ce qui se lit, par ses conseils, ses éclaircies, son appétit,
sa soif aussi, notre libraire de Sanary.

—————————————————–

* Voir « Ainsi lit-on par les oreilles »

La Galerie : 18 quai Gén de Gaulle – 83110 Sanary sur Mer
Tél-fax : 04 94 74 16 71

Cette entrée a été publiée dans Autres Métiers, Restaurateur. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>