L’épopée de l’île d’Arranmore pour sauver sa pêche

John O'Brien, pêcheur irlandais venu sur l'ïle d'Yeu à la Journée mondiale des pêcheurs 2010 expliquer la situation

John O’Brien, pêcheur irlandais venu sur l’ïle d’Yeu à la Journée mondiale des pêcheurs 2010 expliquer la situation – photo Sophie H. Marty

Article du Monde du 25 sept 2013

« La bataille n’est pas totalement terminée, et la victoire encore incertaine. Mais l’épopée des pêcheurs d’Arranmore a déjà fait tanguer Bruxelles. Cette poignée d’irréductibles pêcheurs irlandais est en train de desserrer l’interdiction de pêche imposée par l’Europe, qui étouffe depuis sept ans l’économie de leur lointaine île irlandaise…

Tout a basculé en 2006, lorsque, en application d’une directive européenne, Dublin décide d’interdire la pêche au saumon, pour enrayer le déclin des stocks de poissons. Deux ans plus tard, en 2008, c’est l’interdiction de toute pêche au filet autour de l’île, dans une zone surnommée « VIa », qui est déclarée, touchant des espèces comme le cabillaud ou le merlan. Seule la pêche au crabe et à la langouste reste autorisée…

Le gouvernement irlandais fait alors le tour des pêcheurs pour offrir des compensations. Presque partout, l’argent est accepté. Pas à Arranmore. L’île se rebelle, ainsi que les îlots voisins de Tory et d’Inis Bofine… »

Lire la suite…

Cette entrée a été publiée dans Pêche: Gestion, Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à L’épopée de l’île d’Arranmore pour sauver sa pêche

  1. GIANNETTI Michel dit :

    Je viens de découvrir le combat des pêcheurs d’Arranmore contre les dictats des technocrates de Bruxelles.
    Je soutiens à 100% leur lutte pour la survie de leur coutumes de pêche.
    Européen convaincu, je rejette totalement cette europe de la finance et des technocrates. Cela suffit : ces gens sont les fossoyeurs de l’europe des peuples et n’hésite pas à sacrifier des industries, des usines et maintenant des iles.
    Comment puis-je leur témoigner directement mon soutien ?
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>