Un thonier viendra au port si le port est bien équipé, compétitif…

Article de Agritrade du 5 mai 2014  

Un entretien avec Philippe Michaud, Président de la Seychelles Fishing Authority

Comment développer la pêche localement pour profiter des ressources côtières, quelles différences entre les licences de pêche négociées par accord de pêche et les changements de pavillon, qu’en est-il des infrastructures, pourquoi la pêche n’est-elle pas un secteur prioritaire dans la plupart des pays ACP (voire réponse à cette question ci-après)…?

« …Le secteur de la pêche n’a pas un poids politique très fort, car son importance n’est pas assez visible. Par exemple, pour les Seychelles, lorsqu’on donne des statistiques économiques, on parle surtout du tourisme, alors que la pêche a un poids économique équivalant!

Il faut améliorer l’information et les données sur la pêche, mais aussi sur ses effets induits. Par exemple, aux Seychelles, 60% des containers qui partent du port commercial transportent des conserves de thon fabriquées aux Seychelles pour l’exportation.

 La filière thonière fait littéralement vivre le trafic de cargos, mais cela n’est pas suffisamment connu ou visible. Si c’était le cas, les autorités en charge de la pêche pourraient mieux convaincre leurs collègues de l’importance à donner à la pêche dans les programmes d’aide au développement… »

Cette entrée a été publiée dans Dans la presse, Mesures politiques. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>