Des alliances pour promouvoir les pêches artisanales au sein des économies régionales et des cultures locales

Journée mondialeLa Journée mondiale des pêcheurs artisans et travailleurs de la pêche* a été fêtée le 28 novembre 2014 à Sanary. Organisée par la Prud’homie de Sanary sur mer, l’Encre de mer, Slow Food Provence et le Syndicat professionnel des Pêcheurs Petits Métiers du Languedoc Roussillon, cette journée a permis de réunir de nombreux prud’hommes et patrons pêcheurs venus de différents points du littoral méditerranéen ainsi que des personnes ressources : chercheurs, consultants, membres de collectifs citoyens et d’AMAP, membres de l’Encre de mer, Slow-Food Provence Méditerranée, Surfrider, l’Etang Nouveau…

Diatomée pêchée à l'entrée du port de Sanary le 28 nov 2014 à 9h

Diatomée pêchée à l’entrée du port de Sanary le 28 nov 2014 à 9h

Au microscope de Pierre Mollo, la mer se révèle « planctonique » : une multitude d’espèces végétales ou animales préfigure la biodiversité à venir, à condition de ne pas être trop polluée par les pesticides et autres polluants.
Dans l’alerte aux boues rouges lancée par le géographe Olivier Dubuquoy, ce sont les métaux lourds et la radio-activité qui attaquent les conditions de croissance et de reproduction de certaines espèces, ainsi qu’à terme la qualité sanitaire des produits de la mer.

IMG_2501Avec l’exposé du consultant Yan Giron, la mer devient marchande. Terres rares, sources d’énergie ou de tourisme, produits de la pêche et des cultures marines toutes ces richesses attirent les convoitises des grandes entreprises privées qui, par l’action notamment de fondations et d’ONG, cherchent à prendre le pouvoir sur des zones marines jusque là gérées par les États. C’est un accaparement des mers semblable à l’accaparement des terres qui s’opère aujourd’hui au détriment des populations et des citoyens qui vivent de la mer et de ses ressources, jusque-là biens communs de l’humanité.

IMG_2517Territoire de culture, les eaux prud’homales révèlent une longue expérience de gestion collective de la ressource marine par les communautés de pêcheurs méditerranéens. Passage obligé de la gestion des pêches jusque dans les années soixante, les prud’homies ont réussi à promouvoir jusqu’au vingt et unième siècle une petite pêche polyvalente qui permet à tout pêcheur de vivre « durablement » de son métier en laissant reposer alternativement les zones et les espèces. Sans l’appui des pouvoirs publics, et dans le contexte de politique productiviste de l’Union Européenne, les prud’hommes rament à contre-courant pour discipliner la profession et faire valoir leur institution, un enjeu que détaille le juriste Bertrand Cazalet.

Suite à ces exposés, deux priorités de travail sont choisies et donnent lieu à des échanges en 2 groupes :

- ébaucher une plateforme d’outils pour la préservation des zones de pêche et de soutien médiatique aux pêcheurs, avec des actions solidaires entre les communautés de pêcheurs, et de nombreuses alliances avec diverses organisations. La démarche se décline en trois actions : créer un système d’alerte pour recueillir les informations données par les pêcheurs, constituer et étoffer progressivement un panel de personnes et d’organisations « ressources » capables de répondre et/ou d’engager des actions, médiatiser les amorces de solutions.
flyerTrois événements sont d’ores et déjà lancées : un tract sur les boues rouges à envoyer aux députés, une charte commune aux gens de la montagne, de la forêt et de la mer qui devrait être fédérative, des informations à fournir pour cartographier en ligne les communautés de pêcheurs artisans et leurs territoires,

- fédérer les prud’homies pour valoriser la gestion prud’homale et la nécessaire polyvalence des pêcheurs. Les prud’hommes présents (soit près de la moitié des prud’homies) s’engagent à mettre en place cette fédération au début de l’année 2015, après les élections prud’homales du mois de décembre.

Pélamide cuisinée par Christian Qui, photo Sophie H. Marty

Pélamide cuisinée par Christian Qui, photo Sophie H. Marty

Le buffet est cuisiné par le chef Christian Qui du restaurant marseillais Sushiqui, membre de Slow Food et partenaire de la campagne Slow Fish Med pour valoriser les apports méconnus des pêcheurs artisans. Au menu, une soupe de roche d’inspiration japonaise, et un délice de pélamide crûe assortie d’une sauce et d’un riz parfumée. C’est délicieux et joliment présenté sur un plateau représentant l’île du Frioul, avec ses monts et ses rivières…

* La Journée Mondiale des Pêcheurs a été instituée par le Forum Mondial des pêcheurs et travailleurs de la pêche, en souvenir de sa création le 21 novembre 1997 à New Delhi en Inde ; elle est célébrée chaque année par des organisations de pêcheurs du monde entier.  L’Assemblée Générale du Forum mondial à Loctudy en 2000 a débouché sur la création de 2 forums mondiaux qui travaillent en lien aujourd’hui :
-         le Forum Mondial des Pêcheurs et Travailleurs de la Pêche WFF
-         le Forum Mondial des Populations de Pêcheurs WFFP
En France méditerranéenne, cette journée a été organisée à deux reprises, en 2000 et en 2008, avec l’appui du Collectif Pêche et Développement.

—————————————————-

- Tract « Non aux boues rouges » à télécharger et envoyer à vos députés : flyer boues rouges 20141128 RV
- Adresses des députés des façades maritimes et/ou commissions pêche et environnement :listing élus
- Charte des gens de la pêche et des cultures marines :projet charte pêche
- Programme de la Journée Mondiale des pêcheurs artisans à Sanary le 28 nov 2014 : programme Journée Mondiale

- Articles de presse :
Var matin
Ouest-Var.net

- Photos de Sophie Hourdin Marty :

—————————————————–

Cette entrée a été publiée dans Environnement, Gestion des pêches, La prud'homie, Slow Food. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>