Boues rouges : coloration d’un jeune squale…

squaleRECONNAISSEZ-VOUS UN SQUALE JUVENILE ?

Pris à l’hameçon, les pêcheurs professionnels ont été surpris de remonter un squale juvénile, teinté des boues rouges de l’usine d’alumine de Gardanne. La pêche se déroulait ces jours-ci dans le golfe de Cassis – La Ciotat. Rappelons que ces boues ne sont pas inoffensives mais largement chargées de métaux lourds (arsenic, chrome, vanadium, plomb…). Elles remontent sur le plateau continental à la faveur d’upwelling (remontées d’eau profonde), particulièrement par temps de mistral. Ce sont donc les zones les plus propices à la faune et la flore marines qui sont touchées. A terme, ce sont les pêcheurs artisans, voire finalement les consommateurs que nous sommes tous… Transformer les zones côtières et le site incomparable des calanques en décharge industrielle ne va pas aider non plus l’économie littorale, spécialisée dans les fonctions touristiques et résidentielles.

Il est à noter par ailleurs que l’Italie vient d’être condamnée juillet 2015 pas la Cour de Justice Européenne à payer 20 millions d’euros et 120 000 euros par jour d’astreinte pour des rejets en mer au large de Naples considéré comme déchet.

* Le pêcheur qui a capturé ce squale est Rémi Mastrangelo, palangrier professionnel du Grau du Roi. C’était le jeudi 16 Juillet dans la zone de la Cassidaigne, à une profondeur de 300/350m.

Cette entrée a été publiée dans Boues rouges, Pollution. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Boues rouges : coloration d’un jeune squale…

  1. Ontato Mathilde dit :

    riveraine du site de mange garri de Bouc Bel Air, ça fait des années que nous sommes une petite poignée de voisins qui nous battons comme nous pouvons devant ces « montagnes » qu’est l’entreprise Alteo, sans résultats, d’après eux, nous sommes tous fou, il n’y a aucuns risques, autant en mer qu’a terre….Pendant ce temps,on gagne du temps,comme tout ce qu’on fait en France,avant de bouger vraiment,on fait beaucoup de blablabla, de grandes écritures,de belles paroles,comme l’avait si bien dit Monsieur De Gaulle,: « les discours ont perdus la France  » et on continus alors, que dire de plus ? peut être, dans une vingtaine d’année,on agira.Je ne serais plus là pour le voir.
    Alors, bonne continuation aux futures génération.Pendant ce temps,on avale l’arsenic, le plomb,et tout le reste.Bon appetit et longue vie a tous.
    Mathilde Ontato
    Bouc Bel Air.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>