L’île de la galite de 1840 à la fin du protectorat français en Tunisie par Achille Vitiello

revue achille

Achille Vitiello, histoire de la Galite 
L’encre de mer, hors série n°2

 » Je m’appelle Achille Vitiello. Avec ma famille, nous habitons à Six-Fours-les- Plages, dans le Var. Auparavant, nous habitions Sanary-sur-Mer où nous sommes arrivés avec mes parents, le 20 mars 1958. Nous sommes originaires de Tunisie. Moi, je suis né le 24 juillet 1942 à Bizerte ; ma mère, Marie Lopicolo, est née à Bizerte le 23 juillet 1922 et mon père, Antoine Vitiello, dit Jean, le 27 septembre 1918 à l’Île de la Galite. C’est de cette île que je voudrais vous parler, à partir de mes souvenirs et de ce que m’ont raconté mon grand-père et mon père qui étaient pêcheurs. »

Découvrez ce témoignage étonnant qui s’est transmis d’homme à homme et qui raconte comment des hommes, et des pêcheurs, ont pu vivre en complète autarcie sur une petite île de la Méditerranée, comment ces familles organisaient leurs règles sociales, comment Habib Bourguiba a débarqué un jour sur ce caillou…

Merci à Achille Vitiello d’avoir transmis cette mémoire et autorisé l’Encre de mer à la publier dans sa revue, et sur ce site internet.

Achille Vitiello, histoire de la Galite 

Cette entrée a été publiée dans L'encre de mer. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à L’île de la galite de 1840 à la fin du protectorat français en Tunisie par Achille Vitiello

  1. Montalon dit :

    Je m appelle Martine Montalon. Petite fille de immaculée conception de la galite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>