Barracuda ou bécune : « La bécune aime l’eau douce… »

Poisson du large et chasseur redoutable, comme le brochet en eau douce, il s’approche des côtes au début de l’été. Paraîtrait qu’il essaie d’avaler le poisson tête la première afin que les piquants soient couchés en arrière et deviennent inoffensifs. Le jeune barracuda évoque un petit morceau de bois flottant. On capture l’adulte toute l’année au battudon, à la battude, au trémail ou à l’escombrière([Le battudon a une nappe simple de grande hauteur pour la capture des rougets, le trémail a 3 nappes superposées et la battude comporte une nappe simple et un trémail à sa base. Le battudon est parfois trémaillé à sa base. L’escombrière est une battude dont les mailles sont adaptées à la capture des pélamides, sérioles, bonites…)]

Les mots de Clairin* : « Le brochet de mer, il aime un peu l’eau douce quand même. On le prend surtout quand il pleut à terre. Dans le Golfe, il y a un « gour » où il y a un ruisseau qui déverse. De suite, quand il pleut, l’eau est un peu plus douce. Ca finit par se mélanger mais quand ça arrive c’est là que tu risques de marquer de bécunes. Il vivrait dans des fonds plutôt mous. »

* Clairin Deines, ancien pêcheur du Brusc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *