La France se dote d’une plate-forme d’essais pour les dispositifs exploitant l’énergie marine

…Pendant des années, les énergies marines – tirées notamment des courants et des vagues – sont restées, en France, les oubliées des énergies renouvelables…

L’annonce, jeudi 25 septembre, du lancement en 2010, au large du Croisic (Loire-Atlantique), d’une plate-forme d’essais en mer destinée à tester des procédés de récupération de l’énergie houlomotrice est le signe d’un intérêt croissant des pouvoirs publics. ..

En juillet, EDF avait déjà annoncé le lancement d’un projet pilote de production d’électricité à partir de l’énergie des courants, qui prendra, à l’horizon 2011, la forme d’une « ferme » de trois à six hydroliennes (des sortes d’éoliennes sous-marines), située au large de Paimpol (Côtes-d’Armor)…

Le Site d’expérimentation en mer pour la récupération de l’énergie des vagues (Sem-Rev), dont la création a été annoncée jeudi à l’Ecole centrale de Nantes, qui pilote le projet, sera le deuxième du genre au monde. Les îles Orcades, à la pointe septentrionale de l’Ecosse, accueillent depuis 2003 le seul existant à ce jour : l’European Marine Energy Center (EMEC), qui dispose de deux sites d’essais, l’un pour les courants, l’autre pour les vagues…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *