Amazonie: le Brésil s’engage à réduire la déforestation de 70% d’ici à 2018

Le gouvernement brésilien a annoncé lundi un plan national sur les changements climatiques dans lequel il se fixe comme objectif, pour la première fois, de réduire de 70% la déforestation d’ici à 2018.
Le Brésil est considéré comme le quatrième principal émetteur de gaz à effet de serre et la déforestation représente 75% de ces émissions.
C’est la première fois que les autorités du Brésil, qui possède la plus grande forêt tropicale du monde, surnommée le « poumon de la planète », acceptent de se fixer des objectifs précis de réduction des déboisements.
« Avec la seule réduction de la déforestation en Amazonie, le plan prévoit que
4,8 milliards de tonnes de C02 en moins seront émises d’ici à 2018 (dans
l’atmosphère), ce qui est supérieur aux efforts annoncés par tous les pays
riches »…
Le Brésil a l’intention par le biais de ce plan d' »augmenter le nombre de contribuables au Fonds pour l’Amazonie » créé par Lula en août dernier et destiné à recevoir des dons du monde entier pour lutter
contre la déforestation. En septembre dernier, la Norvège a fait don d’un milliard de dollars à ce fonds…
Si la déforestation se maintient au rythme actuel, « Ã  partir
de 2040 la végétation amazonienne pourrait devenir une sorte de savane qui n’arrivera plus à absorber le C02 mais en sera un émetteur ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *