Un projet de centrale thermique dans les Côtes d’Armor abandonné

Le projet controversé de centrale thermique fonctionnant aux énergies non renouvelables que GDF voulait implanter près de Saint-Brieuc a été abandonné…

Une première enquête publique avait en effet révélé l’existence d’une « zone humide » écologiquement sensible sur le site choisi, amenant GDF à effectuer une étude d’impact écologique…

Le projet, d’une capacité de 230 MW, était censé éviter d’éventuelles coupures d’électricité en Bretagne à l’horizon 2010, la région ne produisant actuellement que 7% de l’énergie qu’elle consomme.

GDF, retenu par le Réseau de transport d’électricité (RTE) à l’issue d’un appel d’offres lancé en 2006, avait proposé l’implantation à Ploufragan (Côtes-d’Armor) d’une centrale fonctionnant au gaz et éventuellement au fioul…

Le projet avait suscité une levée de boucliers des riverains, élus de tous bords et associations écologistes qui critiquaient le fait que la future centrale serait grande consommatrice de gaz et d’eau.

L’abandon du projet « est une excellente nouvelle qui couronne de succès la mobilisation des milieux associatifs et des élus locaux, opposés à un projet de centrale électrique surdimensionnée et inadaptée aux exigences du développement durable », note Claudy Lebreton, président du Conseil général des Côtes d’Armor.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *