Migration massive des poissons vers les pôles

Des scientifiques prédisent des déplacements importants de poissons vers les eaux froides de l’Océan Antarctique et de l’Océan Arctique (en rouge sur la carte). Une aubaine pour les pays nordiques. Un scénario catastrophe pour les pays tropicaux.

Au cours des 4 prochaines décennies, les modifications des températures et des courants dans les océans vont « forcer » des milliers d’espèces à migrer vers les pôles, notamment le cabillaud, le hareng, la plie et la crevette. Les chercheurs estiment que les migrations se dérouleront à raison de 44 à 79 km par décennie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *