Mékong: une étude intergouvernementale pour mesurer l’impact de barrages

Un organe intergouvernemental régional, la Mekong River Commission (MRC), a annoncé vendredi avoir lancé une étude d’impact des nombreux projets de barrages sur le Mékong, qui menacent, selon les écologistes, l’une des biodiversités les plus riches du monde.

A l’heure actuelle, 11 projets de barrages sont à l’étude au Cambodge, au Laos et en Thaïlande… En amont, en Chine, où le fleuve prend sa source sur le plateau du Tibet, huit autres sont aussi planifiés ou existent déjà.

L’étude (…) doit aider les gouvernements du bassin du Mékong à décider, ou non, de mettre en oeuvre des plans qui affecteraient plus de 60 millions de personnes.

De l’énergie hydraulique est déjà produite sur des affluents du Mékong, mais « ce qui est nouveau, c’est l’intérêt du secteur privé pour le développement de projets » sur le fleuve lui-même…

L’étude se penchera sur les conséquences des projets de barrages sur la pêche, la migration des poissons, la biodiversité, le lit du fleuve, la qualité de l’eau ou encore la vie des populations locales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *