éparpillée

Octobre déjà et les vignes sont vertes,

le soleil luit comme un nouveau printemps,

l’oranger dévarié prépare

ses boutons aux côtés de

fruits murissant.

La bruyère dans le creux des

falaises est fleurie.

Les oiseaux loin d’affronter

l’hiver préparent une

nouvelle couvée.

La chatte prudente à

revêtu sa fourrure,

douce et soyeuse,

mais ses nuits mystérieuses

ne quittent pas le ciel étoilé et la lune décroissante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *