Le « capital » s’en prend aux ados

Bref passage à Paris. Dans la queue pour la « Géode », une mère de famille pète les plombs. Il est vrai qu’une visite à La Villette, même programmée depuis belle lurette, entame sérieusement le porte-monnaie. Nous avons « parcouru » les expos avec le sentiment de « zapper » d’une expérience à l’autre, les enfants un peu « blasés » de ces boutons pressoirs.

Que reste t-il in fine de ce parcours éclair ? L’immensité Pacifique de cette mappemonde grandiose et suspendue, le charme d’une aventure humaine au travers des déserts, contée par les images enveloppantes de la Géode, celle de Ibn Battuta…

Etait-ce un documentaire – peut-être de Karembolage d’Arte le dimanche soir – qui expliquait comment en quelques années le « capital » s’en était pris aux ados, déclinant jour après jour leur identité et leur différenciation sous la gamme de marques et de produits sans cesse innovants ? Dans ce mouvement financier bien calculé, c’est une lutte quotidienne autour du porte-monnaie qui se joue aujourd’hui dans les familles, ainsi que la volonté, face à la boucle jeux vidéos – ipod – face book – télé – téléphone, de plaider l’ennui et le retour sur soi comme le départ de notre créativité et de notre humanité…

————————————

Si l’on n’y prend garde, il nous faudra bientôt faire de l’économie politique dès la maternelle pour expliquer à nos chers bambins comment ils se font manipuler…

Inexorablement, l’Union Européenne, censée préserver notre environnement physique, social, familial, continue à « déréglementer »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *