L’arrivée de Gruissan « prolonge la vie du Parc naturel régional »

Le conseil municipal de Gruissan s’est prononcé en faveur de l’adhésion au Parc Naturel Régional de la Narbonaise (PNR)…

Il a fallu démontrer à l’équipe municipale, comme à la Prud’homie de Gruissan, que le PNR était capable d’apporter des choses positives, et notamment de contribuer à la préservation des milieux lagunaires ». C’est ainsi qu’une commission pêche sera créée, elle était fortement souhaitée par les pêcheurs gruissanais. Du côté de la Tour Barberousse, on a également été sensible à la décision prise de recentrer le périmètre du PNR sur les espaces lagunaires…

Un PNR permet de limiter les excès d’un libéralisme débridé, c’est un frein à l’urbanisation à tout va, une sentinelle indispensable contre les pollutions. C’est certain, contrairement à un parc national qui a un rôle de censeur édictant des règles et des contraintes, un parc naturel régional – lui – ne peut travailler que dans le partenariat »… « Un parc naturel régional, c’est aussi la labellisation d’un territoire. En Narbonnaise, le principal facteur de développement reste et restera le tourisme. Et le touriste veut qu’on lui offre du soleil, des plages de sable fin, mais aussi de beaux paysages, un environnement préservé. Sans oublier des produits authentiques de terroir. A part le soleil, pour tout le reste, un PNR a son mot à dire. Sans compter que les gens qui vivent toute l’année sur ce territoire, ont – eux aussi – envie que leur cadre de vie soit préservé au maximum. Là encore, un parc naturel régional a son mot à dire ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *