Protection des océans: un pas vers l’approche écosystémique

La Commission européenne souhaite que la politique commune de la pêche (PCP) intègre davantage une approche de la gestion du milieu marin basée sur les écosystèmes. Chercheurs et ONG sont favorables à cette démarche…

En 2001, une soixantaine d’Etats membres de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) ont signé la déclaration de Reykjavik visant à renforcer la gestion responsable et durable de la pêche dans l’écosystème marin, et à améliorer «la base scientifique» dans ce domaine…

Une telle approche requiert donc une collaboration entre diverses disciplines scientifiques, mais aussi entre acteurs liés au monde marin (professionnels de la pêche, ONG…). «Il y a déjà eu des approches écosystémiques à des échelles diverses, dans la rade de Brest, ou la baie du Mont Saint-Michel, -même si elles étaient davantage qualifiées d’approches ‘intégrées’»…

Pour faciliter la prise en compte des différents facteurs affectant les écosystèmes marins (pêche, pollution…) et de mettre fin à l’approche sectorielle actuellement en place, Greenpeace propose de son côté que les ministres européens chargés de l’environnement et chargés de la pêche travaillent ensemble…

———————
Déclaration de Reikjavik :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *