Alimentation : le retour des circuits courts ?

Le marché de l’alimentaire est aujourd’hui dominé par la grande distribution, au détriment des circuits courts. Mais des producteurs souhaitent se réapproprier les activités de transformation et de vente, appuyés par la demande des consommateurs…

Comme un défi à l’agriculture productiviste et à la grande distribution, des modes d’organisation alternatifs (coopératives, AMAP, vente à la ferme, marchés de producteurs…) se développent sur l’ensemble du territoire….

L’absence d’intermédiaire aboutit dans de nombreux cas à un système gagnant-gagnant : le producteur accroît ses revenus et le consommateur se procure des produits frais, à un tarif raisonnable…

Les circuits courts seraient également créateurs d’emplois. Les AMAP (…) permettraient de créer un emploi en moyenne pour 40 familles adhérentes…

Si en 2004, 20 % des Français souhaitaient acheter ailleurs que dans les grandes surfaces, en 2007 cette proportion est passée à 37 %…  Une partie croissante des consommateurs souhaite également donner du sens à l’acte d’achat. Le commerce équitable, l’agriculture biologique, les modes de distribution alternatifs sont donc pour eux une alternative à la grande distribution…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *