« Les bayous rendront le nettoyage plus compliqué »

… D’habitude, la terre arrête la propagation d’une marée noire mais ces zones de marécages sont comme des éponges qui absorbent tout. Il est très difficile de circuler dans ces zones de mangrove, encore plus avec une pompe. Il faut ensuite trouver la solution pour pomper l’eau et organiser un flux avec le pétrole recueilli…
Pour l’instant, tout le polluant est en mer mais ensuite, imaginez que chaque petit débris végétal touché par du pétrole est considéré comme un polluant industriel. On ne peut pas le mettre à la poubelle comme un déchet quelconque. La réglementation française est très sévère. Après le naufrage de l’Erika (en 1999), une centrale spécifique a été mise en place pendant trois ans pour traiter les 250 000 tonnes de sable pollué. Je pense qu’aux Etats-Unis, la réglementation est largement aussi sévère…
Par ailleurs, il faut rappeler que d’ici un mois, ce sera le début de la saison des cyclones, que va-t-il se passer ?…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *