3 questions écrites aux Ministres pour la petite pêche méditerranéenne

A la demande de l’UIPMPM – Union Intersyndicale des Petits Métiers de la Pêche Méditerranéenne – M. Vialatte, député du Var, interpelle M. Bruno Le maire, Ministre de l’alimentation, de l’agriculture et de la pêche, et M. Eric Woerth, Ministre du travail, de la solidarité et de la fonction publique, par le biais de 3 questions écrites : rétablir la gestion prud’homale, des règles identiques d’application et de contrôle et une répartition égalitaire du quota restant de thons rouges…

Rétablir la gestion prud’homale : une revendication formulée par les prud’hommes pêcheurs et les représentants du Collectif de Sauvegarde du littoral qui proposent une étude approfondie sur le bien-fondé de ce type de gestion spécifique à la Méditerranée française, voire européenne,

Des règles identiques d’application et de contrôle , notamment pour les filets dérivants qui sont encore utilisés en Italie et non en France,

Une répartition égalitaire du quota restant de thons (171 t) entre les pêcheurs artisans afin de ne pas léser les 75 palangriers et ligneurs au profit des petits métiers « issus de la senne ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *