Polémique autour de la pêche certifiée « durable »

… Un article de la revue Nature remet sévèrement en cause le fonctionnement du Marine Stewardship Council (MSC), le principal label garantissant « une pêche durable et bien gérée » dans le monde….

Selon les auteurs, dont Daniel Pauly, l’écolabel « ne tient pas sa promesse », en apportant sa caution à des pêcheries industrielles destructrices de l’environnement, et devrait être « radicalement réformé »…

Les auteurs citent le colin d’Alaska, le merlu du Pacifique, la légine Arctique, la pêche du krill en Antarctique…

Les signataires estiment que « les incitations du marché ont détourné le MSC de ses buts originels, en encourageant la certification d’entreprises toujours plus grandes et intensives en capitaux ». Le processus, qui coûte plusieurs dizaines de milliers d’euros à l’entreprise candidate, favorise les gros armements, au détriment des petits pêcheurs, en particulier ceux des pays en développement…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *