De l’importance d’évaluer les bénéfices de la biodiversité à l’échelle locale…

Le dernier rapport du groupe d’étude  »Economie des écosystèmes et de la biodiversité » insiste sur la nécessité de prendre en compte les services liés aux écosystèmes dans les politiques locales pour des raisons aussi bien économiques que sociales….

Les résultats complets de l’étude devraient être présentés lors de la dixième Conférence des parties (COP 10) de la Convention sur la diversité biologique, qui aura lieu en octobre prochain à Nagoya.

Il souligne notre dépendance à la nature et va plus loin en démontrant comment les services fournis par les écosystèmes constituent des solutions rentables pour les politiques locales. Car faire la liste des services rendus par la nature (alimentation, eau potable, matières premières médicinales, régulation du climat et de l’air, modération des événements climatiques extrêmes, prévention de l’érosion des sols et maintien de la fertilité des sols, pollinisation…) ne semble pas suffire, il s’agit de démontrer (…) en quoi la nature  »peut permettre aux municipalités de réaliser des économies, de booster les économies locales, d’accroître la qualité de vie et de sécuriser les moyens d’existence »…

Comme le rachat et la restauration du bassin versant pour 2 milliards de dollars qui a permis à la ville de New York d’obtenir une source d’eau potable quand l’investissement dans une usine de prétraitement de l’eau aurait coûté 7 milliards.

Ou encore, la protection et la restauration des mangroves dans les régions côtières du nord du Vietnam (1,1 million de dollars depuis 1994) contre une estimation de 7,3 millions de dollars par an pour l’entretien de digues) ont permis aux collectivités locales, où plus de 70 % de la population est menacée par les catastrophes naturelles, de mieux se protéger…

Les agriculteurs peuvent ne pas être au courant des alternatives qui permettent une utilisation plus durable des terres. Une fois que les avantages d’un écosystème ont été identifiés, les dirigeants locaux peuvent partager ce qu’ils ont appris, offrant des conseils sur l’atténuation des catastrophes, les pratiques de pêche, la conservation de l’eau… »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *