Avec la comédienne Sabra Ben Arfa, Giono s’invite en terre varoise

Terre de marins mais aussi de paysans qui furent longtemps les seuls habitants de la cité, Sanary a accueilli ce mardi 29 mars Sabra Ben Arfa au siège de L’encre de mer. Les spectateurs se sont laissés envoutés par l’histoire de Regain qui, sous la plume merveilleuse de Giono, nous ramène à une vie simple, rythmée par l’âpreté de la nature, le cycle des saisons et le coeur grand de Panturle, si rustre soit-il au départ dans son expression.

Donnant corps et vie à l’histoire, Sabra Ben Arfa nous a emmenés loin de la cité balnéaire et des mondanités, dans ce hameau perdu du fin fond du Vaucluse qui était sur le point de mourir. L’espérance, la constance et la magie, alliés au travail de la nature, vont faire naître l’amour et le berceau d’une nouvelle humanité.

————————————————————————————-

Lundi 28 mars, Sabra Ben Arfa jouait « La vie de Mademoiselle Amandine » au restaurant « Le pied de Nez » du Castellet. Membres de Slow Food Provence, fidèles de ce lieu enchanteur tenu par Benjamin Lagorce ou simplement amateurs de théâtre, nous nous serrions autour de Sabra qui nous emportait dans une chaumière du Jura vaudois et dans une histoire terrible et rédemptrice.

Le spectacle fut suivi d’un repas, le même que dans cette nouvelle de Giono, et pour lequel le cuisinier s’était, à son habitude, adonné avec art et finesse. Faut dire aussi que le restaurateur s’approvisionne directement auprès de petits producteurs qui soignent particulièrement la qualité de leurs denrées. Cela est vrai de la viande, des légumes et des fromages, mais également des poissons que Benjamin achète directement aux pêcheurs des ports voisins. Pas de menus standards mais une adaptation quotidienne aux arrivages… C’est une autre philosophie de l’art culinaire à réinventer chaque jour, et d’une gastronomie sans cesse renouvelée, qui nous est proposée. L’une par le théâtre, l’autre par les saveurs, nous portent à la vie !

L'équipe du restaurant "Le pied de nez" au Castellet

Si vous voulez organisez une soirée-théâtre chez vous, n’hésitez pas à contacter Sabra Ben Arfa : sabrabenarfa@gmail.com

Si vous voulez être informé des soirées thématiques et menus particuliers confectionnés au Pied de nez, contacter Benjamin Lagorce : lepieddenez@gmail.com

———————————————————–

Var Matin 5 avril 2011

Quelques extraits de Giono :

– Regain : « Le panturle est un homme énorme. On dirait un morceau de bois qui marche. Au gros de l’été, quand il se fait un couvre-nuque avec des feuilles de figuier, qu’il a les mains pleines d’herbe et qu’il se redresse, les bras écartés, pour regarder la terre, c’est un arbre… »

La vie de Mademoiselle Amandine :  » J’ai éperdument cherché le bonheur. Oh! je sais tous ce que ça peut avoir de banal de vous dire ça. Nous cherchons tous le bonheur. Mais, pour moi, ça a été la quête d’une bête affamée. Vous voyez comme je suis douce et tranquille, et mes mains, regardez comme j’ai des mains tendres, et mes yeux qui n’y voient pas, et je n’ai rein pour être cruelle, rien, ni mon pauvre petit menton, ni ce visage effacé. mais j’avais la faim féroce du bonheur et j’ai été capable de tout pour le chasser, et l’arrêter, et lui casser les reins, le crever de mes dents et de mes ongles pour ma nourriture. Oui.
Capable de tout… »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *