Rencontre entre gens de mer et gens de terre autour d’une bouillabaisse

Depuis la rencontre des producteurs soutenus par Slow Food pour leurs produits de qualité (les Sentinelles Slow Food), l’équipe de L’encre de mer souhaitait organiser une rencontre entre gens de terre et gens de mer. Ce fut l’occasion d’une bouillabaisse cuisinée au feu de bois par Jean Canale, Prud’homme pêcheur des Salins d’Hyères. La recette inoubliable de Jean est déjà sur notre site.

Cette tablée de 27 « passionnés » réunissaient :

– des pêcheurs : Didier Ranc, Prud’homme de La Seyne sur mer / St Mandrier, Michel Lavaix, Prud’homme de Carqueiranne, les frères Cédric et Fabien Bindewald, pêcheurs d’oursins à Sanary,

– un céréalier de Sainte Jalle (26), Fabien Bégnis, protagoniste de l’IGP « Petit épeautre de Haute Provence« 

– deux bergers : Dagobert Resneau, également propriétaire d’une ferme-auberge à Rochebrune dans la Drôme provençale, et Luc Falco, producteur, à Cuges les Pins, de brousses du Rove. Une Appellation d’Origine Contrôlée est en cours pour des brousses de sud-Provence.

Pierre Mollo, spécialiste du plancton et des actions coordonnées entre terriens et marins destinées à préserver la richesse littorale, symbolisait un lien « environnemental » entre les 2 mondes.

La mise en valeur des produits de la terre et de la mer était représentée par Benjamin Lagorce, restaurateur au Castellet au « Pied de nez« . Benjamin a pris le parti de s’approvisionner directement auprès des producteurs artisans (pêcheurs, agriculteurs, éleveurs…) en privilégiant qualité (label bio…) et proximité.

Sensibles à la qualité des produits locaux et à l’avenir des professions qui en vivent, des représentants ou membres de collectivités locales participaient à l’événement :  Mireille Peirano, vice-présidente déléguée à la mer, la pêche et le littoral, et Ratib Chaabane, conseiller technique auprès du Président pour le développement durable, de la Région PACA, Jérémy Dubois du Conseil Général du Var, Claire Lemoine du Groupe FEP Varois pour la gestion du Fond Européen pour la Pêche, axe IV.

Enfin, plusieurs membres de Slow-Food Provence dont Lucien Biolatto, président, représentaient des consommateurs « Ã©clairés », fins connaisseurs des produits et des saveurs, attentifs aux terroirs et aux modes de fabrication, toujours prêts à échanger dans la convivialité.

Le repas s’est terminé avec les brousses de Luc Falco et des kouignamann (un gâteau de beurre au beurre !) apportés de Bretagne par Pierre Mollo.

Des échanges chaleureux entre producteurs, un lien direct entre producteurs et consommateurs, des collectivités locales attentives aux terroirs et à ceux qui en vivent… tout cela préfigure l’avenir.

Voir les photos de Sophie Hourdin-Marty

Voir les photos de Pierre Mollo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *