François Chartier : pour une réforme des pêche favorable à la petite pêche

Pêche à l'espadon, photo Sophie MartyPour écoute : François Chartier, chargé de campagne « Océan » pour Greenpeace France

La PCP a été créé selon le modèle agricole pour pêcher de plus en plus avec pour résultat la destruction de la pêche artisanale. Aujourd’hui 80% des pêcheurs sont des artisans et ne bénéficient que de 20% de la ressource. Dans le débat politique, seules une poignée d’armateurs industriels et quelques multinationales sont écoutées… L’urgence pour nous est qu’il émerge une représentation des pêcheurs artisans en France… La gestion et la valorisation des produits de la mer passent par des filières de distribution alternatives, il y a un modèle à inventer aujourd’hui pour la vente des produits de la mer… Aujourd’hui 60% du quota de thon rouge va aux thonniers senneurs, c’est à dire les pêcheurs industriels… Les pêcheurs artisans sont tributaires de leurs territoires et sont donc attentifs à la gestion de ces territoires, ils sont porteurs de techniques plus durables… La logique de la Commission est défavorable à la petite pêche, la priorité est qu’elle puisse être entendue des politiques… ll y a une prise de conscience du public sur la surpêche et une prise de conscience des pêcheurs sur la nécessité de travailler avec les environnementalistes…

 

1 commentaire

  1. Aujourd’hui 60% du quota de thon rouge va aux thonniers senneurs, c’est à dire les pêcheurs industriels…
    Non, bien davantage que 60% pour les thoniers-senneurs en France: pour la Mediterranee:
    en 2011 thoniers = 682 tonnes versus artisanaux = 96 tonnes
    en 2012 thoniers = 680 tonnes versus artisanaux = 99 tonnes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *