« Ce ne sont pas les pêcheurs littoraux qui nuisent à la mer » : interview du scientifique Gilles Boeuf

« Reportage audio : Gilles Boeuf – L’Encre de Mer

Photo Philippe JoachimDepuis le mois de janvier dernier,  le Conseil Economique, Social et Environnemental est doté d’un Conseil de la mer et des littoraux. Jeudi prochain se tient, également au Conseil Economique, Social et Environnemental,  la Conférence internationale « La haute mer, avenir de l’humanité. Quelle gouvernance pour une gestion durable des océans ?  » Cette conférence se clôturera sur un Appel de Paris, prélude à une politique nationale de la haute mer.

Dans le cadre de cette conférence, les scientifiques Gilles Boeuf, président du Museum National d’Histoire Naturelle, et Françoise Gaill, exposeront « les richesses et fragilités des écosystèmes marins« .  Pour le président du Museum National d’Histoire Naturelle : « Ce ne sont pas les pêcheurs littoraux qui nuisent à la mer aujourd’hui, mais la pêche industrielle.  Mais la question est plutôt celle d' »une redistribution de la pêche » (…). Ce qui me préoccupe beaucoup aussi est la disparition massive d’espèces marines. Or, si l’on prend une espèce aussi banale que l’était la morue : cinq cents années d’harmonie avec les pêcheurs de morue ! Que l’on n’accuse donc pas les pêcheurs de choses dont ils ne sont pas responsables. De même que je n’imagine pas quelque limitation d’accès à la ressource que l’on pourrait mettre en place sans eux. (…) On peut très bien « re-gérer » la pêche : pour cela, il faut un effort politique sérieux…. Pour le climat, il est trop tard, pour la pêche, on peut encore faire quelque chose, mais il faut se dépêcher. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *