Pas bêcheur pour un sou

Reportage audio : Fabrice Milliat – L’Encre de MerP1130340

C’est le style pêcheur pas bêcheur. Remarquez, les autres non plus mais, en le cas précis, il vous faudra vraiment vous lever de bonne heure, pour le voir faire le fier à bras. Gentil, jamais un mot plus haut que l’autre : si Fabrice a commencé dans l’électricité, c’est parce qu’il fallait manger. Mais le courant ne passait pas. La pêche, il savait que cela serait dur, et que les mailles du filet s’étaient resserrées par rapport à l’époque où cela le faisait baver. Mais il voulait. Et veut toujours. Sauf, qu’aujourd’hui, cela lui a tout l’air d’une suppression du métier. Alors, sans un mot plus haut que l’autre, il le dit quand même.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *