Le sort des pêcheurs artisans se joue aussi sur la scène internationale : les avancées de la FAO

Pêcheur sanaryen
Pêcheur sanaryen

Pour protéger la pêche artisanale qui assure des moyens d’existence et de subsistance, de façon durable, partout sur la planète, la FAO prépare des directives à l’attention des gouvernements des différents États (1). En parallèle, la FAO cherche à établir des accords internationaux  sur les régimes fonciers des terres, des pêches et des forêts.

РDirectives internationales sur les p̻ches artisanales

« La 29e session du Comité des pêches de la FAO (COFI) qui s’est tenue en février 2011 a recommandé qu’un instrument international sur les pêches artisanales soit développé. Cette décision est motivée par le fait que l’importance des pêches artisanales et leur rôle en termes de contribution à la réduction de la pauvreté et à la sécurité alimentaire sont de plus en plus reconnus et par les conseils formulés par plusieurs conférences globales et régionales et réunions consultatives sur comment mieux concilier les pêches responsables et le développement social dans les communautés de pêche côtières et continentales.

Les Directives seront volontaires, axées sur les besoins des pays en développement, et propres aux pêches artisanales dans les eaux marines et continentales et s’appliqueront tant à la pêche qu’aux activités après capture et en amont qui lui sont liées. Elles étayeront les initiatives régionales et internationales pour la réduction de la pauvreté et le développement social et économique équitable, dans le but d’améliorer la gouvernance des pêches et d’encourager l’utilisation durable des ressources. Leur objectif est de fournir des conseils et des recommandations, d’établir des principes et des critères, et de divulguer l’information nécessaire aux États et aux parties prenantes pour garantir des pêches artisanales sûres et durables et les moyens d’existence qui en découlent.

Les Directives seront développées à travers un processus consultatif impliquant des gouvernements, organisations régionales, organisations de la société civile et les artisans-pêcheurs, les travailleurs du secteur et leurs communautés. »

Sans titre 83РGouvernance fonci̬re

« La terre, la pêche, les forêts et les autres ressources naturelles constituent une plate- forme de moyens d’existence et un terrain naturel pour les activités sociales, culturelles et religieuses. La pression exercée sur ces ressources s’est accentuée avec la mise en culture de nouvelles terres, l’occupation de superficies arables dues à l’expansion urbaine et l’abandon de sols en raison de leur dégradation, du changement climatique et des conflits.

Face à cette situation, la FAO et ses partenaires ont entrepris l’élaboration d’un accord international sans précédent qui encourage les droits fonciers sécurisés et un accès équitable aux terres, aux pêches et aux forêts dans le but d’éliminer la faim et la pauvreté, de soutenir le développement durable et d’améliorer la gestion de l’environnement (Directives volontaires pour une gouvernance responsable des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêches et aux forêts dans le contexte de la sécurité alimentaire nationale). Les Directives ont été officiellement approuvées par le Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA) le 11 mai 2012. Depuis, la mise en Å“uvre des Directives a été encouragée par le G20, Rio + 20, par l’Assemblée générale des Nations Unies, par l’Assemblée des parlementaires francophones, ainsi que par les ministres de 80 pays lors du Sommet de la récente 5ème Berlin ministres de l’Agriculture. Espérons que le texte en cours d’élaboration sera adopté en Juillet 2014 au Comité de la FAO sur les pêches (COFI). »

Directive FAO durabilité pêche artisanale 20 à 24 mai 2013

Il est à noter que la Commission européenne a joué un rôle actif dans l’élaboration de ces deux instruments, et qu’ICSF travaille actuellement à la réalisation d’un «Manuel populaire » sur la gestion foncière, particulièrement à propos de la pêche artisanale dans le contexte européen…

(1) Cette démarche fait suite à une conférence mondiale –Pour une pêche artisanale durable: Associer la pêche responsable au développement social – tenue à Bangkok en 2008, à une décision des membres de la FAO sur la nécessité de mettre en place un instrument international sur les pêches artisanales (28e session du COFI en 2009), et à trois ateliers consultatifs régionaux organisés par la FAO dans les régions Asie-Pacifique, Afrique et Amérique latine-Caraïbes en octobre 2010. 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *