Les pêcheurs de Côte d’Azur demandent l’interdiction des rejets de boues rouges

Photo Philippe Houssin
Photo Philippe Houssin

Article de Bastamag

par Sophie Chapelle

« Nos océans ne sont pas un réceptacle pour nos déchets industriels ». Les artisans pêcheurs de Méditerranée poussent un coup de gueule contre les « boues rouges ». Ces résidus toxiques sont toujours déversés au large des calanques de Cassis. En cause, la production d’alumine – qui compose l’aluminium – sur le site de l’usine Alteo à Gardanne (Bouches-du-Rhône), à une quarantaine de kilomètres au nord de Cassis. Cette usine – ancienne propriété du groupe français Pechiney, puis de l’anglo-saxon Rio Tinto-Alcan – extrait quotidiennement de l’alumine à partir de minerai de bauxite traité à la soude.

Problème : une grande partie des résidus de bauxite sont dilués puis déversés en mer, via un conduit de 47 km de long qui débouche à 7 km des côtes, par 320 mètres de profondeur, au cœur du Parc national des Calanques. « Il n’est plus temps de déverser nos décharges dans des profondeurs qui semblent obscures aux profanes, mais de préserver la qualité du plancton et de la chaîne alimentaire marine », poursuivent les pêcheurs dans un courrier adressé au président de la Commission d’enquête

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *